Short stories

Sur les rencontres et d’autres malheurs

Photo by Harrison Haines on Pexels.com

Je t’ai toujours dit qu’une nuit, je vais commencer à écrire un livre sur nous deux. Car c’est seulement la nuit qui m’inspire. Je n’ai pas encore le courage pour le livre ou peut-être pas encore le temps pour trouver les mots justes à décrire parfaitement cette rencontre qui a changé le cours de ma vie.

Est-ce que c’est nous qui choississons les rencontres ou c’est la vie elle-même qui tire quelques ficelles, ce jeu magique dont on ne comprend presque jamais la logique ? J’aurais pu choisir de ne pas être là ce soir frileux, rester à la maison, boire mon thé préféré dans ma grande tasse bleu et regarder pour la énième fois Eternal Sunshine of the Spotless Mind. Mais j’ai choisi d’y être. Ou peut-être c’est une force plus grande que moi qui a choisi à ma place…et si nous ne sommes rien que quelques humbles serveurs d’une force invisible, sans même qu’on puisse le savoir ? Mais je ne regrette rien. Ni cette nuit-là, ni tout ce qui s’est passé depuis, car notre rencontre reste une des plus belles de ma vie. Et pour toi ?

Il y a des rencontres qui ne nous disent rien et puis, il y a celles qui font que nos vies s’écrivent dans un avant et un après, en changeant tout.

Je te l’ai déjà témoigné trop de fois, mais j’ai senti dès le premier instant qu’il y avait une très forte connexion entre nous. Ça, on le sent ou on ne le sent pas. Voilà ma théorie ! On peut jouer toute une vie une pièce de théâtre en mimant de vrais sentiments, mais ça ne veut pas dire qu’on les a aussi. Comme la vie nous offre juste quelques chances d’avoir ce genre de liaison pendant notre courte existence ici ! Mais notre histoire n’avait pas de chance dès le début, non ? Et alors, pourquoi Dieu ou la vie permet ce genre de rencontre entre deux âmes si les étoiles sont contre ? Je ne vais jamais le comprendre…C’est juste pour te montrer que c’est bien possible de trouver quelqu’un qui est capable de t’entendre, mais avec lequel tu ne vas jamais partager ta vie jusqu’à la fin ?

Le soir où je t’ai parlé sur tout ce que je ressentais depuis trop longtemps, c’était le soir où je me suis décidée que la vie était trop courte pour la remplir avec des regrets. Non, je ne voulais rien… J’ai lu, accepté et signé les termes et les conditions de cette histoire. Dans un autre univers, aurait-elle été une autre ?

Je ne me fais plus de rêves stupides, je ne suis plus une filette de 15 ans, je vois clairement où on est et, surtout, qu’est-ce qu’on est, mais des fois, j’essaie de m’imaginer notre vie dans un petit appartement parisien, entre deux verres de vin et nos tas de livres, avec nos querelles pasionelles ayant toujours à la base une raison tellement débile… J’y pourrais, peut-être, commencer à écrire notre roman et tu pourrais me répondre par un autre. On serait un Eliade et une Maitreyi modernes, car les histoires malheureuses se ressemblent toujours. Qui serait le plus lu ? Toi ? Moi ? En tout cas, entre nous n’a jamais été de compétition…chacun son écriture, chacun son courage dans la vie, chacun sa manière de comprendre l’amour.

Qu’est-ce qui restera après nous quand les lumières de nos vies vont s’éteindre, une après l’autre ? Penseras-tu, dans les derniers moments de ta vie, à moi aussi ? Nos lettres ne vont même pas être lues, comme celles de Camus et Casares, mais elles vont rester enfermés jusqu’à la mort, et après, dans ces deux mondes parallèles, si bien cachés. Et alors, pourquoi on s’est rencontré ?

1 thought on “Sur les rencontres et d’autres malheurs”

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s